pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Bis repetita

10 juin 2002

Deuxième week-end de juin. La guerre fait rage aux quatre coins de l´Empire du pur-sang. Sur le front septentrional, à Epsom, l´aigle à deux têtes exerce toujours son hégémonie sans partage. A Godolphin les Oaks, vendredi, grâce à cette terrible mercenaire teutonne, l´invaincue Kazzia. "Fin octobre, après sa victoire dans le Premio Dormello, à Milan, nous avons fait à ses propriétaires allemands une proposition d´achat, une offre qui ne pouvait pas être refusée !" a dit, non sans arrogance ploutocratique, le manager de MM. Maktoum & Co. Le lendemain, samedi, ce sont les maîtres de Ballydoyle qui ont fait main basse, comme l´an passé (Galileo) sur le Derby. Et plutôt deux fois qu´une puisque les duettistes de MM. Tabor et Magnier, High Chaparral et Hawk Wing, ont pris les deux premières places, laissant leur troisième à quelque quatorze et douze longueurs (la veille, Kazzia et sa petite camarade du team O´Brien, Quarter Moon, avaient creusé un même gouffre de quatorze longueurs entre leur morgue et la bonne volonté insuffisante de la plus téméraire de leurs adversaires...).

Au coeur de la forêt gauloise, le petit village de Chantilly fait de la résistance. Dimanche dernier, la coalition Magnier-Tabor-O´Brien s´était ridiculisée dans le Prix du Jockey-Club. Alors, hier, pour le Prix de Diane, O´Brien s´est retiré dignement sous sa tente. Quant aux frères Maktoum, ils n´avaient pas cru bon, eux non-plus, de faire le déplacement avec leur bras armé, Said Bin Suroor. Ils se sont contentés de faire nombre avec de la figuration locale, la Fabre, Summertime Legacy (non-placée) et la Pantall, Bustling, qui a pris la tangente à gauche dès l´ouverture des stalles.

Une vraie course "à la cantilienne", menée tambour battant sous la quadruple impulsion de Blue Lightning,la domestique zèlée de la favorite, Bright Sky, et de ces trois écervelées, les anglaises Music Club, Monturani et Fragrant View. A mi-montée, bien sûr, ces quatre-là, à bout de souffle, sont rentrées, une à une, dans le rang. Crânement, la paloise, Turtle Bow, est alors venue prendre le relais, mais le poteau était encore loin... Comme il y a huit jours avec Sulamani, c´est la patience et la tenue qui devaient avoir le dernier mot, à l´issue d´une épreuve courue à un train d´enfer. Comme Sulamani, Bright Sky est venue de loin, en pleine piste. Elle l´a emporté tout aussi facilement que le poulain, devant cette autre bonne finisseuse, Dance Routine. Restée troisième, Turtle Bow était allée au-delà d´elle-même, elle avait penché sur le faux-plat final. Elle fut logiquement rétrogradée d´un rang, au bénéfice d´Ana Marie. Pour que les preneurs de favoris du quinté fussent pleinement comblés, c´est Marotta qui venait prendre la cinquième place.

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006