pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

La caverne d´Ali Baba

4 juin 1988

Il n´y a que les courses pour faire mentir les évidences - et jusqu´aux postulats de la géométrie ! Depuis Euclide, on tient pour indiscutable l´axiome qui dit que la ligne droite est le plus court chemin d´un point de départ à un poteau d´arrivée. C´est une vérité d´expérience, partout avérée. Pas à Chantilly ! Ici, il y a un raccourci dans la ligne droite !

Ce sont les deux compères, Roger Poincelet et Jacques Doyasbère, qui, les premiers, juste après la guerre, ont découvert le souterrain miraculeux. Ils n´étaient pas hommes à divulguer leurs stratagèmes. Ils ont emporté le passage secret dans la tombe...

En 1978,Yves Saint-Martin le redécouvre par hasard. Souvenez-vous ! Victime d´une bousculade à la sortie du dernier tournant, Acamas, le grand favori du Prix du Jockey-Club, est éjecté du peloton et projeté tout à l´extérieur. Il compte alors vingt longueurs de retard et son jockey songe à l´arrêter. Pourtant, au poteau d´arrivée, il aura pris le nez de la victoire à l´infortuné Frère Basile ! Par où diable était-il revenu ? Par le souterrain de la grotte au trésor, pardi !

Curieusement, Saint-Martin n´exploitera pas systématiquement le filon mis à jour. Certes, il ira y faire un tour, de temps en temps, mais toujours fortuitement (la dernière fois, l´an passé, avec Natroun, dans ce même Prix du Jockey-Club). C´est que - comme le dit finement Freddy Head dans une interview publiée récemment - son ami Yves était un "intuitif", pas un "intellectuel". Il faisait des choses admirables, il avait le génie de l´improvisation, mais l´effort de réflexion ne venait pas aisément, après coup, pour dégager les raisons du pourquoi et du comment. Maurice Zilber, qui a le sens de la formule, disait : "Lorsque les stalles de départ s'ouvrent, une petite lumière s'allume dans son cerveau. Sitôt le poteau franchi, elle s'éteint!"

André Fabre, lui, a beaucoup réfléchi sur la question et il a une idée très précise sur le mécanisme - le sésame ! - qui ouvre la caverne d´Ali Baba. C´est un problème d´escalade. La côte de Chantilly est très raide. Si vous la prenez de face, perpendiculairement à la pente, l´effort demandé au cheval risque de lui couper les jambes : il aura du mal à trouver les ressources nécessaires, ensuite, pour sprinter sur le faux-plat final. En revanche, si vous prenez la montée en diagonale - comme on le voit faire, quelquefois, par les cyclistes, dans les étapes alpines du Tour de France - vous couvrez un peu plus de terrain que vos adversaires mais vous escaladez la côte plus facilement et, surtout, votre capacité d´accélération reste intacte pour l´emballement ultime.

Verra-t-on bientôt chaque peloton biaiser, à la sortie du dernier tournant, pour venir lutter le long de la lice, côté pesage ? Parions qu´il y aura alors, de temps en temps, un petit malin qui serrera sa corde pour filer au poteau et l´atteindre en vainqueur, à la surprise générale !

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006