pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Un cas

22 avril 1989

La mégalomanie, qu´est-ce que c´est ? Faut-il traduire littéralement : maladie psychologique (manie) du grand entraîneur de galop (mégalo) ?... Un comportement de ce type se caractérise par un appétit dévorant, allié à une insatisfaction permanente, un prurit de la gloire, avec dilatation simultanée de l´ego, oedème du moi, boursouflure du je, qui devient le point de référence unique de l´univers tout entier. Arrivé à ce stade de l´évolution, le sujet a l´oeil fixe, il regarde droit devant lui, comme s´il était pourvu d´oeillères, il ne distingue rien ni personne à droite ni à gauche. Entouré de courbettes serviles et la narine dilatée par les effets du balencement des encensoirs, il se contente, en toute modestie, de voir midi à sa porte.

Un exemple assez frappant d´un tel cas, doublé, en l´occurrence, de nationalisme morbide (le trop fameux mégalo-chauvinisme...) nous a été signalé, cette semaine, outre-Manche (sans doute, en cherchant bien, aurions-nous trouvé le nôtre, mais, aujourd´hui, c´est le cas de l´Anglais qui nous fascine). Henry Cecil, entraîneur tête de liste, a bien voulu répondre aux questions d´un journaliste du quotidien hippique, le Racing Post. Après s´être étendu sur la dégradation concomitante, en son pays, de l´esprit sportif et des incitations à courir (faiblesse des allocations), il se voit contraint d´ouvrir la bonde à son ressentiment :

"Je dois dire que j´ai trouvé stupéfiant qu´un entraîneur comme Wayne Lukas soit arrivé à gagner, l´an passé, deux millions de dollars en une seule journée, à Churchill Downs, alors qu´il m´a fallu la saison entière, ici, pour gagner l´équivalent de trois millions de dollars !". Effectivement, on conçoit aisément toute l´amertume qu´une injustice aussi flagrante peut susciter chez un professionnel conscient de ses mérites. Il est toutefois permis aussi de se demander quelle peut être la réaction, devant une telle énormité, d´un collègue auquel il aura fallu, non pas une année, mais une vingtaine, pour arriver au même résultat...

Le mégalo-chauvinisme de Cecil touche à tous les domaines : "Newmarket est le meilleur centre d´entraînement du monde". Les confrères qu´il admire le plus ? Faut-il vraiment répondre à cette question ? Oui ? Alors, des Anglais, bien sûr, rien que des Anglais... Les jockeys ? Britanniques aussi, ou, à l´extrême rigueur, Sud-Africains, mais travaillant en Angleterre... Ses ambitions ? Les courses qu´il veut, qu´il va gagner ? D´abord, le Derby, puis encore le Derby, enfin toujours le Derby. Après, après seulement, l´Arc, mais uniquement "pour qu´on puisse m´appeler entraîneur international"...

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006