pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Laisser aller

1er juin 1987

Estimant qu´il a suffisamment travaillé pour Epsom et Chantilly, Longchamp songe à son propre plaisir, il s´accorde un dimanche de récréation. Tout au long du printemps, il a fait preuve de rigueur et de sérieux dans l´abnégation. Hier, il pouvait bien jeter son bonnet par-dessus son moulin, non ? Il avait d´ailleurs un argument tout prêt pour excuser sa désinvolture : le terrain, rendu pénible par les averses de la matinée. Cependant, aucun des favoris battus n´a saisi ce bâton obligeamment tendu... Ni Abyika (Prix de Saint-James), ni Malaspina (Prix des Tilleuls), ni Double Bed (Prix d´Ispahan), ni Soviet Star (Prix Jean Prat), ni Masmouda (Prix de Royaumont)...

Allons au plus douloureux : l´échec de Soviet Star. C´est grave, docteur ? Hélas... Il y a des symptômes qui ne trompent pas. Le fils de Nureyev (je dirais plutôt, ici, le petit-fils, côté maternel, de Venture...) n´a pas été battu par le terrain, ni par la distance, ni par son adversaire, Risk Me, mais bel et bien par lui-même... Il avait déjà manifesté en course les signes d´une nervosité extrême et d´un caractère difficile. Hier, il était en eau avant même d´entrer en piste. En course, comme d´habitude, il s´est battu avec son jockey, réussissant néanmoins à sprinter, au pavillon. Mais ce n´était pas l´envolée attendue. On le sentait vulnérable. La première pointe qui est passée par là - ce fut celle de Risk Me - l´a terrassé. Assurément, son moral n´est pas à la hauteur de ses moyens. Dans ces conditions, son avenir s´assombrit singulièrement - à moins qu´André Fabre ne fasse des miracles en hippo-psychiatrie...

La déception causée par Double Bed dans le Prix d´Ispahan est moins cruelle, étant compensée par cette satisfaction : avoir vu le brave Highest Honor remporter enfin son Groupe I. Il le méritait bien, notre abonné du deuxième rang ! Comme disait Cash Asmussen après la course : à force de frapper à la porte, elle finit par s´ouvrir ! Surtout lorsque le verrou n´est pas mis... Hier, un coup d´épaule a suffi. Faudra-t-il attendre le mois d´août et six contre-performances - comme l´an passé ! - pour retrouver le Double Bed qui avait battu Triptych de deux longueurs, dans les Phoenix Champion Stakes ?

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006