pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Exporter nos rêves de gloire

4 novembre 1979

Flambée sur l´or ? Peuh !... Hausse du diamant ? Bah !... Les cours de l´immobilier s´envolent ? Ouais... Tout cela n´est rien, à côté du marché du bébé pur-sang.

Parce qu´il est âgé d´un an lorsqu´on le soumet au feu des enchères, on l´appelle yearling. Il est au cheval de course ce que le lait est au camembert : une simple promesse, si tout tourne bien... Car il faut savoir que la moitié des sujets vendus publiquement ne voient jamais un champ de course : victimes d´accidents à l´entraînement ou bien atteints de cette terrible maladie : la lenteur...

Disons donc - et plus noblement - que le yearling est au crack ce qu´un tube de gouache est à un tableau de maître : rien, sauf l´idée du chef d´oeuvre qui sommeille peut-être en lui.

Pour caresser cette idée-là, un prince arabe a déboursé 625.000 guinées (soit près de 6 millions de francs), l´autre semaine, aux ventes de Newmarket. L´heureux éleveur du yearling le plus cher d´Europe (les Américains, bien entendu, ont fait beaucoup mieux...) est français. M. Roland de Chambure, propriétaire du Haras d´Etreham, présentait onze poulains. Dix ont trouvé acquéreurs, pour la somme totale de 1.694.000 guinées (soit près de 16 millions de francs).

Il y a donc au moins un domaine où la France est pays producteur et l´Arabie pays consommateur : celui du cheval de course. Eleveur de pur-sang, quel plus beau métier, pour un Français de 1979 ! Vendre des rêves de gloire et contribuer ainsi à rétablir l´équilibre de notre balance des paiements ! A mon avis, le gouvernement devrait faire quelque chose pour encourager les petits investisseurs. Pourquoi pas une manière de Loi Monory, appliquée à l´élevage ?

Je vois déjà de grandes affiches, dans les banques : Sicav transit gloria mundi ! Souscrivez !

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006