pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Amuse-gueule

28 septembre 1987

Une réunion apéritive. A huit jours de son grand gueuleton, Longchamp fait passer les amuse-gueule. Il y en a pour tous les goûts : du salé, du sucré, du poivré... De tout, mais à petite dose, juste pour grignoter : il faut que chacun reste sur sa faim...

Commençons par le poivré. La course la plus piquante du jour était incontestablement le Prix Dollar. Ils n´étaient que six au départ mais cinq de ces six-là se tenaient en trois livres, théoriquement. Pratiquement, ils ont eu aussi le plus grand mal à se départager, terminant tous les cinq en deux longueurs. La victoire est revenue au "papier strict" de la course, Takfa Yahmed, à l´issue d´une pointe finale spectaculaire - il était encore dernier, à trois cents mètres du poteau d´arrivée ! Bravo au jockey, Alfred Gibert, et à l´entraîneur, Mitri Saliba : ils ont su être exacts au rendez-vous !

Le salé, c´était l´avenir, les 2 ans du Prix des Chênes. La ligne des pouliches du Prix d´Aumale a prévalu, avec un facile succès de Harmless Albatros. Une fois de plus, les mâles ne feront pas les fiers, j´imagine, dans le Grand Criterium...

Vous aimez le sucré ? Moi non-plus... Comme le chewing-gum, l´endurance devient vite fade et insipide, elle colle aux dents, on la machouille machinalement avec un agacement croissant... Par quel bout le prendre, ce marathon, le Gladiateur ? Yaka... Tout un programme !

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006