pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Tel père, tel fils !

18 avril 1988

A Longchamp, les jumelles se lassent vite de grossir l´insignifiant. Heureusement, on sait qu´ici la classe finit toujours par être au rendez-vous de la vitesse. Hier, elle était visible à l´oeil nu, la classe...

On en eut déjà un aperçu prometteur dans la deuxième course, le Prix de Chaillot, réservé aux débutantes de 3 ans. Origine, modèle, expression, attitude (port de tête), geste, action, style (capacité d´accélération), générosité dans l´effort... Tout était séduisant chez Indian Rose et Liaison, qui ont faussé compagnie à leurs petites camarades, au Pavillon, pour se livrer un duel splendide, dont la Rothschild devait sortir victorieuse. Des pouliches de Diane, probablement.

Un poulain de Poule d´Essai, sûrement, le Blushing John de François Boutin, qui est venu prendre tranquillement le Prix de Fontainebleau, trois demi-heures plus tard. A son habitude - qui était aussi celle de son père - il ne s´est pas embarrassé de tactique, prenant la tête et la corde dès la sortie des stalles, puis enroulant sa grande et souple action jusqu´au poteau d´arrivée, sans se soucier d´adversaires qu´il ignore superbement. L´oeil satisfait, l´esprit trouve aussi son compte dans le fait que le deuxième de la course, Triteamtri, était le concurrent le plus titré... après Blushing John.

Faut-il mentionner la petite péripétie du Prix Greffulhe, qui eut lieu entre-temps ? Sur le front de la tenue, les choses ne s´arrangent pas. Un clou chasse l´autre. Débarrassés de Nério, nous avons fait connaissance avec Soft Machine. De mieux en mieux ! Voilà maintenant que les réclamers font la loi dans les poules de produits ! L´an passé, j´avais parlé d´un Jockey-Club petit-bourgeois. Faudra-t-il le qualifier de prolétaire, en 1988 ?

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006