pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

L´enfer, c´est l´autre !

2 mai 1988

A Longchamp, lorsque le cheval de course arrive au plus haut niveau, celui des Groupes I, l´arrogance s´empare de lui :"Je m´appelle pur-sang, n´est-ce pas ? Donc, pas de mélange ! Non à la dilution de la classe ! Alors, s´il vous plaît, restons entre nous !". C´est ainsi qu´il lui arrive de se retrouver seul en piste...

Ils se comptaient tout de même deux, hier, au départ du Prix Ganay. Village Star et Triptych, le coq de village et la grande aventurière, l´ambitieux parvenu (il y a deux ans, à pareille époque, il cherchait encore sa voie dans les handicaps...) et l´insolente habituée du "jet set", Julien Sorel et la Sanseverina... Les trois autres, dont les noms figuraient sur le programme ? Ils étaient là pour une autre course : celle qui devait décider de l´attribution du deuxième accessit...

Aussi bien, nos deux héros les ont-ils laissés s´expliquer entre eux, ne voyant aucun inconvénient à ce que cette piétaille leur ouvre la route. Pour chacun des deux, seul l´autre importait. Ils se guettaient donc mutuellement, leurs jockeys respectifs solidement arc-boutés sur leurs étriers...

On connaît l´épilogue de la fable du lièvre et de la tortue... Inutile de s´appesantir sur les responsabilités de chacun : le jockey qui s´est endormi ou l´entraîneur qui a négligé d´adjoindre un cheval de jeu à son champion... Félicitons plutôt ceux qui ont touché le gros lot : Suzy Volterra, dont la passion mérite bien un petit coup de pouce du destin, de temps en temps (elle n´avait pas gagné de Groupe I depuis l´Arc de Topyo, en 1967) et Jean-Marie Béguigné, jeune entraîneur non moins passionné, qui ne laisse jamais rien au hasard, lui.

Une pouliche de Prix de Diane - ou plutôt d´Oaks - la Rivière d´Or de Jacques Wertheimer, qui a gagné dans un canter le Prix Vanteaux, une heure plus tard ? Oui, probablement, mais ses deux présumées principales adversaires, Minstrel Lassie et Baddi Baddi, ont été de bien piètres faire-valoir, la première ayant été piquée par cette même mouche tsé-tsé qui avait mis le Ganay en léthargie, mais la deuxième n´ayant aucune excuse sérieuse à faire valoir, sinon le poids de l´hérédité (famille maternelle douteuse...).

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006