pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Madame le PDG !

15 août 1988

Deauville est espiègle. D´un naturel gai et enjoué, il aime à plaisanter. On a appris à le connaître ainsi : léger, superficiel et désinvolte. On l´aime comme cela. Ses blagues ne tirent pas à conséquence. Comme le deuil sied à Electre, l´impertinence lui va au teint : l´air vif en est la cause !

Une fois par an, une seule, à la mi-août, il sait prendre toutefois le masque du sérieux et de la gravité. Avec le Prix Jacques Le Marois, alias Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard, Deauville ne badine plus. Il se souvient alors qu´il fait partie du conseil d´administration de la multinatinale du pur-sang, au même titre que Longchamp, Newmarket, Ascot ou Epsom.

Le procès-verbal de cette séance annuelle a été rendu public hier. Pas de surprise : à l´unanimité Miesque a été reconduite dans ses fonctions de PDG de la vitesse. Elle l´a emporté à sa manière, sur une longue pointe, en venant du dernier rang, s´octroyant ainsi son neuvième Groupe I et son deuxième Prix Jacques Le Marois (exploit encore inédit). La performance de la championne de Stavros Niarchos est d´autant plus probante que les premiers 1200 mètres ont été courus à un train de sénateur, ce dont aurait pu tirer profit son principal adversaire, le poulain anglais, Warning, qui s´était maintenu en embuscade dans la "roue" du leader, Intimidate.

Soviet Star ? Il a paru vite convaincu de la supériorité de sa bête noire, Cash Asmussen ayant évité de lui donner une course dure pour garder une troisième place, jugée trop peu glorieuse. Moins fière, la sympathique Gabina est donc venue lui prendre un nez sur le fil, confirmant ainsi ses progrès du Prix d´Astarté.

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006