pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Paradoxes en tout genre

24 octobre 1988

A Longchamp, les dîners d´adieu n´engendrent pas la mélancolie. Toujours riche et varié, le menu de l´ultime dimanche au Bois attire une clientèle aussi huppée que cosmopolite. S´ensuivent pour le turfiste le désarroi du dépaysement mais aussi l´agrément de l´exotisme. Ah ! le doux frisson du plongeon dans l´inconnu...

N´exagérons pas. Certes, nous n´avions jamais vu, de ce côté-ci de la Manche, le dénommé Salse, poulain anglais candidat au Prix de la Forêt. Mais des relations communes nous avaient tout dit sur lui. Les "lignes" de Always Loyal et de Warning en faisaient un cheval imbattable, hier. Effectivement, il n´a pas été battu, ayant remporté son Groupe I en partant de loin, nullement inquiété par la belle pointe fnale de notre Gabina, laquelle se ressouvenait à point nommé qu´elle aussi, cet été, avait fait connaissance avec ledit Warning (Prix Jacques Le Marois). Paradoxalement, ce Prix de la Forêt, ultime classique de vitesse disputé en Europe, relance donc l´intérêt du match américain Miesque-Warning, samedi en huit, à Churchill Downs, dans le Breeders´ Cup Mile. Une bataille de titans en perspective.

Avec le Prix Royal Oak, en revanche, nous nagions vraiment en plein inconnu. C´était la Tour de Babel du marathon. Des hordes anglaises, irlandaises et allemandes étaient venues encercler un petit carré de français pas fiers pour deux sous. Eh ! bien, le petit carré s´est formé en triangle pour défendre crânement les trois premières places ! Le 4 ans, Star Lift (oui, oui, ce petit frère de Sagace qui nous avait posé un vilain "lapin", cet été, à Deauville...), à l´aise, cette fois, sur le terrain très souple, est venu rechercher sa brave cadette, Floripedes, qui paraissait faire un canter, au Pavillon, tandis que le vieux Vaguely Pleasant demeurait troisième, à distance.

Le plus satisfaisant, en l´occurrence, est que l´ennemi a été battu sur son propre terrain - je veux dire dans une "vraie" course, menée grand train. Allons ! Nous allons pouvoir nourrir nos rêves de gloire habituels, pendant les cinq mois de l´inter-saison !

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006